Skip to main content

Ricardo Mendes

@DemsocFR Quand les institutions ne sont plus capable d'enrayer les problèmes de notre époque (crise financière, guerre, vente d'arme a des pays terroristes, crise des réfugiés etc..et ceci depuis plus de 20 ans) c'est alors aux institutions de changer, de se renouveler ou de mourir.
Si elle ne le font pas, elle seront inévitablement remplacé dans le courant de l'histoire (indépendamment de leur utilité/nécessité passée) une institution a une raison d'être grâce à son action inscrite dans le présent, hors quand celle ci deviennent des réceptacles à subsides et finissent par renforcer le status-quo c'est peut être le moment de réfléchir aux institutions de demains car celle ci naîtront des "mouvements sociaux" et de la société civile organisée qui aujourd'hui se battent sur les grands enjeux de notre génération : l'automatisation du travail, le revenu universel, l'intégration du changement climatique et des droits fondamentaux de tout les êtres, humains et animaux et de l'environnement dans la conception des politiques qui seront les fruits des institutions de demain.

Bon on commence quand ?

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.