Skip to main content

Ricardo Mendes

2015 : #Kazakhgate : à quand la vérité belge ?

Ça y est. Le nom de Didier Reynders a été lâché dans l'enquête sur le Kazakhgate, en France. D'après les dernières révélations du journal Le Monde, le Ucclois Guy Vanden Berghe, mis en examen à Paris, a évoqué, face aux enquêteurs français, le nom du ministre belge des Affaires étrangères. Selon cet homme de main, Reynders aurait arrangé par téléphone avec Claude Guéant, ministre de Nicolas Sarkozy à l'époque des faits, la mise en relation de l'avocate Catherine Degoul, qui défendait Chodiev à la demande de l'Elysée, avec Armand De Decker, alors sénateur en Belgique. Pour l'heure, c'est encore mince. Mais ce témoignage n'est néanmoins pas anodin.

récap : http://www.levif.be/actualite/tag/kazakhgate-95529.html

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.