Skip to main content

Ricardo Mendes

Aux armes, citoyens ! – Le Comptoir

La Ve République s’est dotée hier de son huitième monarque : un libéral assumé, adversaire déclaré du Code du travail et chantre de la “start-uppisation” de la nation et de l’“ubérisation” sociale. Avec Emmanuel Macron l’ennemi a un nom, un visage, une adresse et il gouverne. Pourtant cette campagne, la plus “what the fuck” de l’histoire, entre affaires, absence de programme et discours creux, a permis à certains d’entre nous d’entrevoir une lueur d’espoir, à travers Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise (FI). Mais, maintenant que la “défaite” à l’élection présidentielle est actée, que faire ? Certains membres de l’équipe du Comptoir ont décidé d’analyser la séquence politique dans laquelle nous nous trouvons. Ils livrent leurs sentiments, entre espoir et désillusion, et tentent de se projeter dans un avenir composé de mouvements sociaux, sans oublier tout à fait les élections législatives qui viennent et peuvent encore nous « rendre ingouvernables ».

1. Créer un remède collectif aux champignons hallucinogènes, par Noé Roland

2« Le voilà, le matin neuf qui se lève », par Mathilde Marchand

3. Fin de la campagne, début de l’offensive, par Kevin Amara

4. Ne laissons pas la place au vide, par Aurelien Beleau

5À nous de jouer, par Galaad Wilgos

6Nous ne voulons pas être milliardaires, par Vincent Froget

7Cinq ans pour une reconquête, par Aesra Legrand

8En route plutôt qu’en marche !, par Frédéric Santos

9. Dépasser la colère : l’émergence d’un populisme de gauche à la française qui ne s’éteindra pas, par Romain Masson

10. Porter le regard au-delà des limites, par Sylvain Métafiot

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.