Skip to main content

Ricardo Mendes

Non, les citoyens d'Europe n'ont pas besoin qu'on leur explique l'Europe, Non ils ne l'ont pas mal compris et OUI l'UE ne peut être plus que la somme de ses Etats Membres et leur capacité ou incapacité ces dernières 20 années à réellement construire une Europe progressite, championne des droits de l'homme sur le continent et ailleurs.

Bref si l''Europe ne "fonctionne pas" c'est a 90% dû aux états-membres qui l'utilisent pour se faire sauver de la crise financière en sauvant les banques, mais qui la conspue et la responsabilise de tout en croyant pourvoir s'extirper de l'équation alors que l'UE c'est avant tout le Conseil, c'est avant tout le Parlement, la Commission étant elle au main d'une clique technocratique qui n'arrange pas la situation; mais que les Etats-Membres savent très bien utiliser à l'échelon nationale pour faire passer la pilule de l'austérité, mais se retournant contre celle ci dès que des élections se profilent.

En fait le problème de l'Europe et de son architecture actuelle c'est l'hypocrisie des états-membres, c'est aussi l'accès à la Commission par toute sorte de Lobbies qui ne défendent que leur intérêts corporatistes au delà des notions de Pays et certainement au détriment des droits humain fondamentaux. .

C'est aussi une non-transparence 'parce qu'on a toujours fait comme ça" (slogan belge par les temps qui courrent) et encore une pléthore de problèmes de fonctionnement mais qui sont dû à l'incapacité des états-membres et donc du Conseil de faire Europe réellement.

Le problème du projet Européen, c'est qu'avant tout les niveaux de pouvoir nationaux ne sont pas du tout prêt à perdre de la souveraineté (que dans les faits ils n'ont plus, suffit de voir la crise financière de 2007) ni aucune autre forme de pouvoir si ça leur change quoi que ce soit à la bonne boubouille nationale de gestion du pouvoir par de fausse alternace politique qui ont mené au désastre politique, économique et social qui est le nôtre aujourd'hui.

Et qu'on arrête de nous (faire) scier avec les citoyens n'ont pas compris l'Europe, l'Europe n'est pas populaire, NON ce qui n'est pas populaire c'est la faillite de la démocratie représentative, c'est la faillite des politiques, c'est la corruption, la non-transparence par défaut, les vieux partis rabougris qui se raccroche au pouvoir et leur privilège, en bref le monopole du vieux monde sur le nouveau et si rien n'est fait, oui ça va sauter.

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.